Rechercher

L’herbe est-elle plus verte ailleurs ?


Depuis que je parle de médiation et de dialogue conjugal comme porte de sortie à la charge mentale, je reçois ou je lis beaucoup de témoignages de femmes qui, épuisées, pensent à quitter leur conjoint

Des conjoints qu’elles chargent de tous les défauts : paresseux, je m’en-foutiste, exploiteur, maladroits, infoutus d’acheter le bon article décrit sur la liste, …


Ces lectures m’attristent : autant de femmes malheureuses, et qui restent pourtant.


Ces lectures m’interrogent : est-ce que tous les hommes sont des gamins mal-élevés, ou pire des manipulateurs profiteurs ?


Et plus encore, je me demande comment ces femmes demandent à leur conjoint de participer à la gestion domestique et familiale, comment elles s’adressent à eux.


C’est toujours très désagréable à entendre, mais une relation prend le tournant dans lequel on l’a engagé soi-même (consciemment ou non).


Il ne se passe rien, là, auquel je n’ai pas contribué : je lui ai répété 10 fois ce que je voulais (sans me rendre compte que j’ai omis de lui en préciser l’urgence ou l’importance ou sans comprendre que ce qui est prioritaire pour moi ne l’est pas pour lui), j’ai critiqué l’effort qu’il avait fait, j’ai ponctué ses erreurs d’un « tu es bête ! ».

Aucun enfant, même en aimant sa mère, ne poursuivrait ces efforts en recevant de tels feeds-back.


Et justement, nous ne sommes pas des enfants.


Et si, face à ce conjoint avec qui j’entre en conflit larvé, à qui je fais porter, sans le lui dire, la responsabilité de ma charge mentale, j’avais une part de responsabilité ?


Je me remémore les raisons pour lesquels je suis entrée en relation puis en couple avec lui, l’intention que j’avais quand nous avons commencé à faire espace commun. Est-ce que les choses se sont toujours passées ainsi ?


Et si j’avais oublié d’arroser l’herbe devant ma porte ? La mienne, pour moi, et celle qui m’amène à la porte de mon conjoint ?


Nous sommes responsables de ce que nous mettons dans la relation. C’est désagréable à entendre.

La bonne nouvelle : Nous sommes responsables de ce que nous mettons dans la relation.


Nous sommes en pouvoir de faire repousser l’herbe drue, verte et tendre.



#ChargeMentale #SolutionChargeMentale #NoBurnOut #videcouple #equilibreproperso


☎️ Et si parler avec ton conjoint est devenu trop difficile, planifie un rdv via mon site internet, je te rappelle à l'heure de ton choix.




11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout